FORCES EN PRESENCE ET BILANS


DIEGO SUAREZ : 5 - 8 mai 1942

Opération "IRONCLAD"


FORCES NAVALES ET TERRESTRES FRANÇAISES
Forces navales (Capitaine de vaisseau MAERTEN) : 2 avisos coloniaux, 1 croiseur auxiliaire, 4 sous-marins.
Forces terrestres (Colonel CLAEREBOUT) : 3 000 hommes dont 800 européens.
Groupe aérien mixte (Capitaine LEONETTI) : 20 à 30 avions.
ORDRES DE BATAILLE DES BATIMENTS DE GUERRE ET FORCES FRANÇAISES
FORCES NAVALES ET TERRESTRES BRITANNIQUES
Forces navales (Contre-amiral SYFRET) : 1 cuirassé, 2 porte-avions, 1 croiseur lourd, 11 destroyers, 8 corvettes, 4 dragueurs de mines, 8 transports d'assaut et de troupes, 8 cargos et transports divers, 82 avions.
Forces terrestres (Général STURGES) : 20 000 hommes.
ORDRES DE BATAILLE DES BATIMENTS DE GUERRE ET FORCES BRITANNIQUES

BILANS

Diégo-Surez capitule le 7 mai 1942 dans l'après-midi, après une résistance ferme des Français.

Les pertes sont les suivantes:

Forces navales Françaises

1) Croiseur auxilaire Bougainville, mis hors de combat dans le Port de Diégo-Suarez par les bombardier-Torpilleurs Swordfish Britanniques le 5 mai 1942 vers 5h10.

2) Sous-marin Bévéziers, mis hors de combat dans le Port de Diégo-Suarez par les bombardier-torpilleurs Swordfish Britanniques le 5 mai 1942 vers 5h10.

3) Aviso colonial D'Entrecasteaux, touché par les bombardier-torpilleurs Swordfish Britanniques le 5 et 6 mai, échoué le 6 mai au sud de la baie des cailloux blancs (cf. carte 1 et 2), évacué après 36 heures de bombardement.

4) Sous-marin Héros , coulé le 7 mai 1942 à 5 heures du matin par des Fairey Swordfish du HMS Illustrious (cf. carte 1), 20 hommes tués (noyés, requins), 52 survivants.

5) Sous-marin Monge, coulé le 8 mai 1942 vers 8h00, par les destroyers HMS Active et HMS Panther, après une tentative de torpillage du porte-avion HMS Indomitable (cf. carte 1), 69 hommes tués.

6) 119 marins morts ou disparus au cours de ces actions.

Forces terrestres Françaises

1) 171 tués (dont 119 marins), 343 blessés, soit environ 12% des effectifs engagés.

2) 12 Morane MS 406 (7 détruits au sol, 4 au combat et un par accident), 5 Potez 63.11 (2 détruits au sol, 3 au combat).

3) En gros, 3 500 prisonniers dont environ 1 000 marins.

Forces navales Britanniques

1) Corvette HMS Auricula dont la quille est brisée par une mine française (cf. carte 1) le 5 mai 1942. Aucune perte à bord, mais le navire trop gravemment endommagé est sabordé le 6 mai 1942.

2) Pertes de la Fleet Air Arm : 2 Fulmars, 1 Martlet et 1 Swordfish en 309 sorties.

Forces terrestres Britanniques

1) 131 tués ou disparus et 305 blessés, soit environ 2 % des effectifs engagés.


CARTES :
Carte 1 : Le débarquement de Diégo-Suarez

Format gif - 84 ko

Carte 2 : La rade de Diégo-Suarez

Format jpg - 60 ko

Carte 3 : Madagascar

Format gif - 40 ko


SOURCES (pour les principales) :

DARRIEUS Henri (amiral) et QUEGUINER Jean (capitaine de vaisseau), HISTORIQUE DE LA MARINE FRANÇAISE 1922-1942 , Saint-Malo, Éditions l'Ancre de Marine, 1996.

BUFFETAUT Yves ,OPERATION IRONCLAD (IN) Marines et Forces Navales N°66, Nantes, Marines Éditions, Avril/Mai 2000, p.50-57.

ANTIER Jean-Jacques , Les Grandes Batailles navales de la Seconde Guerre Mondiale, Tome * , LE DRAME DE LA MARINE FRANÇAISE, Paris, Omnibus, 2000.

SHORES Christopher, DUST CLOUDS IN THE MIDDLE EAST. (Merci à Mr Gabriel Garrido pour son aide sur les opérations aériennes du 5 au 7 mai 1942).


Commentaires, critiques, contributions :